Des technologies innovantes dans un environnement validé et sécurisé.

L’innovation technologique, facteur essentiel de compétitivité.

L’accroissement de la connectivité, l’accès généralisé à des solutions mobiles, l’Internet des objets, le big data ou encore le machine learning, l’intelligence artificielle et la virtualisation des services (IaaS, PaaS, SaaS) révolutionnent quotidiennement les solutions dont les entreprises et les organismes ont besoin pour saisir les opportunités et rester compétitives.

C’est le cas de la Recherche Clinique et épidémiologique et de la e-santé en général, avec le défi supplémentaire de devoir concilier dans un même environnement, rythme élevé d’innovation, sécurité et confidentialité des données, standards et validation des systèmes informatisés.

L’écosystème de la TECH-Alliance, c’est un ensemble de fournisseurs sélectionnés pour la qualité et la pertinence innovatrice de leurs produits et prestations, créant autour des solutions métier de Telemedicine Technologies (CleanWEB, GeMED, epiSat, Poseidon), des offres intégrées et modulaires, parfaitement validées au regard des exigences cliniques et réglementaires, et immédiatement disponibles.

Nous contacter

Les partenaires de la Tech Alliance

NOKIA WITHINGS
Concepteurs d’objets connectés pour la e-santé

Withings, qui devient l’activité santé digitale de Nokia, conçoit un écosystème d’objets connectés, pour que chacun puisse suivre simplement et sans effort sa santé (poids, activité, sommeil, coeur…) en visualisant ses évolutions directement depuis une application mobile.
Ces mêmes objets et applications sont utilisés par la recherche médicale et clinique, parce qu’ils peuvent faciliter la collecte « en vie réelle » de données au domicile ou sur soi pour un suivi dans la durée. Les utilisateurs peuvent partager facilement leurs informations avec des dossiers médicaux ou des plateformes de recherche, permettant ainsi de combler le défaut d’information entre deux consultations cliniques.
C’est à ce titre que de nombreux chercheurs de l’INSERM ou de l’AP-HP en France, ou encore aux Etats-Unis avec les hôpitaux universitaire de Stanford (ex partenariat de recherche Withings – Stanford ) utilisent les objets Withings, en particulier pour faire avancer la recherche sur la prise en charge des maladies cardio-vasculaires dans la durée.

En savoir plus