CES 2020 : Withings veut devenir « le premier fournisseur de données de santé aux industriels »

Tic Santé - Extrait - Janvier 2019

De retour dans le giron français, la société Withings a présenté au Consumer Electronics Show (CES) deux nouveaux dispositifs médicaux connectés, affichant son ambition de « devenir le premier fournisseur de données de santé aux industriels », a expliqué à TICpharma son directeur général, Mathieu Letombe.

Créée en 2008, Withings avait été cédée au groupe finlandais Nokia en 2016, rappelle-t-on. Rachetée en 2018 par l’un de ses trois cofondateurs, Eric Careel, l’entreprise, spécialisée dans le développement d’objets connectés pour le bien-être des particuliers, a pris le virage de la santé dès son retour dans le pavillon France.

« Nous étions préparés à ce virage santé depuis plusieurs années et, il y a trois ou quatre ans, nous avions déjà des produits médicaux comme un tensiomètre ou un thermomètre. Mais nous nous attendions à ce que ce virage soit plus facile à porter en Europe et en France, or il est arrivé aux Etats-Unis plus rapidement », a observé Mathieu Letombe.

« Il y a un an et demi, au moment du retour de Withings en France, nous avons décidé de pivoter à deux niveaux: en développant exclusivement des produits médicaux et en créant un pan de l’entreprise dédié aux données de santé pour devenir le premier fournisseur de données aux industriels, notamment aux Etats-Unis », a-t-il précisé.

Cette année, l’entreprise est venue à Las Vegas avec la besace pleine d’innovations. Annoncée en octobre dernier, sa division « B to B » (business to business) et ses solutions Withings Med Pro Data et Withings Med Pro Care adressées aux professionnels de santé ont officiellement été présentées aux visiteurs du CES.

Les solutions « Med Pro », piliers du recentrage santé de Withings
Destinées à améliorer le suivi à distance des individus, grâce à l’utilisation des produits de l’écosystème Withings et à l’analyse des données collectées directement au sein de l’environnement du partenaire, ces solutions sont « sur mesure ».

Withings Med Pro Data permet aux sociétés tierces, telles que les programmes de coaching (par exemple ceux développés par les établissements de santé), les instituts de recherche et les industriels, d’utiliser les produits Withings pour collecter, analyser et retransmettre les données des patients au sein de leur propre environnement, site web ou application mobile.

« Cette solution doit nous permettre de devenir le premier fournisseur de données de santé aux industriels », a souligné Mathieu Letombe.

« Nous travaillons sur des programmes de prévention du diabète avec nos produits, et Med Pro Data constitue un ensemble de solutions qui permet à nos partenaires d’intégrer directement la solution à leur infrastructure informatique pour configurer eux-mêmes l’objet connecté et permettre une retranscription continue des données du patient », a expliqué le directeur général.

Il vise par ailleurs un remboursement par les assureurs américains. « Aux Etats-Unis, le gouvernement pousse les assureurs à commencer à rembourser des produits médicaux connectés car leur simple utilisation permet déjà d’améliorer la santé de leurs utilisateurs et parce que le recours à ces outils permet de détecter des maladies en amont », a relevé Mathieu Letombe.

L’entreprise française propose aussi ses services aux groupes pharmaceutiques et aux sociétés de recherche sous contrat (CRO).

Il s’agit ici de renforcer le suivi des patients impliqués dans des études cliniques « depuis leur domicile, sans les envoyer chez un médecin toutes les semaines pour suivre leurs paramètres vitaux », en équipant les patients concernés des produits connectés Withings.

Cela permet aussi d’ »améliorer la capacité des groupes pharmaceutiques et CRO à suivre leurs cohortes de patients à distance et instantanément, et d’augmenter l’adhérence et l’engagement des patients », a indiqué Mathieu Letombe.

« Nous avons déjà des contrats signés pour chacune de ces verticales », a-t-il ajouté sans dévoiler de noms pour l’heure.

Améliorer le suivi des patients par les équipes médicales
La solution Withings Med Pro Care est, elle, une plateforme de suivi à distance qui permet aux médecins, aux établissements médicaux et aux instituts de recherche d’accéder et de gérer facilement les données physiologiques de plusieurs patients.

Personnalisable, la solution permet aux professionnels utilisateurs de choisir eux-mêmes les paramètres vitaux sur lesquels ils souhaitent programmer des alertes et de gérer les rappels à recevoir pour chaque patient. Elle permet également aux équipes de soins de partager des notes sur leurs patients et de se répartir les actions à entreprendre, via un module spécifique.

Les patients peuvent recevoir des messages provenant directement de leurs médecins, être alertés pour la prise et le partage des mesures et recevoir des conseils sur leur traitement.

« Cette solution doit permettre de fluidifier le suivi des patients et de donner de la valeur ajoutée aux rendez-vous en cabinet qui seront accompagnés de données », a détaillé le directeur général de Withings.

La solution Med Pro Care a été lancée aux Etats-Unis début janvier et sera disponible en Europe « courant mars ».

Deux nouveaux dispositifs connectés
Pour l’édition 2020 du CES, Withings a lancé deux nouveaux produits, toujours en lien avec la santé.

Le premier, la ScanWatch, est une montre connectée dotée de fonctionnalités santé, faisant directement concurrence à l’Apple Watch Series 5.

« C’est une évolution de notre produit phare, la Steel HR, mais elle va plus loin. C’est le produit le plus santé possible qu’on puisse porter au poignet. Il contient toute les fonctionnalités de messagerie, applications, etc. et une batterie de 30 jours, contrairement à ce que fait la concurrence aujourd’hui », a mis en avant Mathieu Letombe.

« Au niveau des applications médicales, la ScanWatch embarque des capteurs qui peuvent suivre l’arythmie et détecter la tachycardie et la bradycardie mais elle peut aussi mesurer la fibrillation auriculaire et l’apnée du sommeil, grâce à un capteur de taux d’oxygène dans le sang », a-t-il détaillé.

Pour se procurer la montre, il faut débourser entre 249 et 279 euros, selon le modèle de cadran choisi (38 mm ou 42 mm).

Autre produit connecté de santé présenté au CES, le nouveau capteur Withings Sleep « pour surveiller le sommeil et détecter l’apnée du sommeil grâce à un dispositif non intrusif », disponible au prix de 99,95 euros.

Concrètement, il s’agit d’un capteur fin à glisser sous le matelas et restant absolument invisible et non intrusif pour l’utilisateur. Après une première installation, l’appareil transmet automatiquement dans l’application Health Mate une vision détaillée des cycles de sommeil, de l’évolution du rythme cardiaque et du ronflement.

 

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités.

Catégories