Moins d’hospitalisations chez les patients télésuivis à domicile avec une suspicion de Covid

Tic Santé - Extrait - 28 maI 2021

Le télésuivi des patients à domicile avec une suspicion de Covid-19 semble permettre de réduire le recours à l’hospitalisation par rapport à des patients non télésuivis, suggère une étude néerlandaise.

Dans une research letter publiée par l’European Respiratory Journal (ERJ), le Dr Ebru Dirigkil et ses collègues du centre médical universitaire de Leyde (LUMC, Pays-Bas) rapportent les résultats de la première étude, à leur connaissance, montrant l’effet d’un télésuivi à domicile de patients avec une suspicion de Covid-19 pour réduire les hospitalisations.

Ces résultats sont toutefois issus d’une étude monocentrique cas-contrôle rétrospective.

La plupart des malades infectés par le Sars-CoV-2 peuvent être pris en charge en ambulatoire, mais environ 10% à 15% voient leur état se détériorer et doivent être hospitalisés. Or, la pandémie exerce une forte pression sur les systèmes hospitaliers et il a été suggéré de suivre des patients à domicile pour réduire les hospitalisations, rappellent les chercheurs.

Cependant, il est essentiel que ces patients soient surveillés de près pour qu’ils puissent être hospitalisés rapidement si leur état s’aggrave.

Le service d’accueil des urgences du LUMC a lancé le projet COVID-box: les patients qui se présentent avec une suspicion de Covid-19 et peuvent être renvoyés chez eux sont équipés d’outils et d’appareils de mesure, tels que tensiomètre, saturomètre et thermomètre, avec les instructions d’utilisation.

Les paramètres vitaux étaient mesurés trois fois par jour et plusieurs téléconsultations, en vidéo de préférence, avaient également lieu chaque jour avec un professionnel de santé, soit une infirmière ou un interne, supervisé par un médecin spécialiste. Les patients pouvaient également contacter les professionnels de santé en cas de mesures anormales ou d’aggravation de leur état, avec la possibilité d’être vus aux urgences. Le suivi à domicile s’arrêtait lorsque le patient avait totalement récupéré ou était hospitalisé.

L’étude a porté sur 55 patients télésuivis à domicile et 110 autres renvoyés chez eux sans télésuivi, appariés selon un score de propension. A 28 jours de suivi, 9% des patients télésuivis ont nécessité une hospitalisation, contre 27% dans le groupe contrôle, soit une réduction statistiquement significative du risque d’hospitalisation de 73%.

Dans le groupe contrôle, la majorité des patients (83%) ont été hospitalisés pour moins de 24 heures, observent toutefois les chercheurs.

La durée médiane de télésuivi à domicile était de 4 jours. Parmi les patients télésuivis, 85% l’ont été pendant 28 jours sans réexamen aux urgences, contre 69% dans le groupe contrôle.

Finalement, le taux d’occupation des lits dans l’établissement était de 20 jours pour 100 patients ayant quitté les urgences avec un télésuivi à domicile, contre 47 jours pour 100 patients non équipés, soit une réduction de 58%.

Ces résultats suggèrent que le télésuivi de patients avec une suspicion de Covid-19 permet de surveiller à domicile de manière sécurisée et de réduire les hospitalisations. Ils doivent toutefois être confirmés dans des études de plus grande taille auprès de patients avec un diagnostic confirmé de Covid-19, concluent-ils.

Newsletter

Sign up to our newsletter to receive our latest news.

Categories