Télémédecine & Silver Eco

Neuf régions sélectionnées pour des expérimentations de financement d’actes de télémédecine

Suite à un appel d’offres lancé en janvier auprès d’Agences Régionales de Santé (ARS), l’Alsace, la Basse-Normandie, la Bourgogne, le Centre, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, la Martinique, les Pays-de-la-Loire et la Picardie ont été retenues, en mai dernier, par le ministère des affaires sociales et de la santé pour participer à des expérimentations du financement d’actes de télémédecine prévues dans la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2014.

Trois critères ont été retenus pour la sélection des régions pilotes : les caractéristiques des territoires (démographie médicale, enjeux sanitaires, infrastructures,…), celles des projets (spécialités, volumétrie, acteurs concernés) et la maturité de la gouvernance régionale.

Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé, a indiqué que les expérimentations seraient lancées en ville (maisons et centres de santé, cabinets libéraux…) et en structures médico-sociales (maisons de retraite, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes/EHPAD…).

Quatre années d’expérimentation

Les expérimentations de tarifs préfigurateurs dureront quatre ans et porteront sur un nombre limité de spécialités et de pathologies. Ce sont les ARS qui initieront le processus, par le biais de conventions signées avec les organismes locaux d’assurance maladie, les professionnels de santé, les établissements de santé et les établissements sociaux et médico-sociaux volontaires. La Haute autorité de santé (HAS) sera chargée d’évaluer les expérimentations et rendra son bilan fin septembre 2016.

Une prise en charge des patients avant la fin de l’année

Pour tenir ces délais assez restreints, les premiers patients seront pris en charge par télémédecine avant la fin de l’année. Ils pourront bénéficier à distance de consultations par des médecins généralistes et spécialistes. La télémédecine offrira aux personnes âgées résidant en EHPAD une prise en charge gériatrique et psychiatrique par des médecins exerçant dans des centres hospitaliers. Le suivi des patients à domicile sera également amélioré grâce à la télésurveillance, notamment pour ceux d’entre eux atteints d’insuffisance cardiaque.

Telemedicine Technologies se positionne comme l’un des acteurs de ces expérimentations avec le Dossier Commun d’Aide et de Soins (DCAS). Ce système est développé en partenariat avec des acteurs clé des territoires de santé. Il permet d’optimiser la coordination des aides et des soins pour conforter l’autonomie de la personne et prolonger son maintien au domicile.

Voir aussi « Projet DEMWATCH ».

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités.

Catégories